PUBLICATIONS

"On manque de travaux scientifiques sur la décentralisation en général, sur les finances locales en particulier (…) cette quasi-absence de travaux de recherche incontestables et récents est un manque criant (… alors que nous devons débattre de sujets complexes tels que la DGF) ».

Exprimé par le sénateur François Marc qui intervenait le 22 octobre 2014 dans le cadre d’une réunion de la Commission des finances du Sénat consacrée aux perspectives d'évolution de la dotation globale de fonctionnement, ce constat fait écho à celui de nos associations d’élus selon lequel les travaux universitaires et les analyses techniques de consultants sont insuffisamment diffusés.

Le sujet de la dotation globale de fonctionnement est éminemment complexe. Ce ne sont pas les débats du Comité des finances locales qui l’infirmeront, ce ne sont pas les parlementaires en mission qui le démentiront.

L’idée de cet ouvrage n’est aucunement de demander à des experts de proposer « clé en main » une réforme de la DGF mais d’apporter une somme d’éclairages aux élus qui seuls ont la responsabilité politique de faire vivre et évoluer le système français de dotations. C’est dans cette perspective que l’Association des communautés urbaines et métropoles de France (ACUF), l’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF) et l’Association des petites villes de France (APVF) ont conjointement pris l’initiative de solliciter un panel d’universitaires, consultants et praticiens pour éclairer le débat.

11 contributions ont été proposées par les auteurs. Qu’ils en soient remerciés. Ces contributions constituent le corps de cet ouvrage. Elles ne représentent pas l’expression des positions de nos membres mais constituent, aux yeux de nos associations, autant d’éclairages couvrant un large champ des problématiques posées par la DGF et qu’il s’avère utile de porter à la connaissance de l’ensemble des parties prenantes du débat sur les finances locales.

 
 

Communiqué de presse - 9 novembre 2015

Naissance de « France urbaine », l'association des élus urbains, issue de la fusion de l'ACUF et de l'AMGVF

Vendredi 6 novembre 2015, à Lyon, à l'invitation de Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon, Président de la Métropole de Lyon, les élus urbains, en présence de Manuel Valls, Premier ministre, d'André Vallini, Secrétaire d'État à la réforme territoriale, ont annoncé la naissance d'une nouvelle association « France urbaine », issue de la fusion de l'Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF) et de l'Association des Communautés Urbaines de France (ACUF) dont les 99 membres représentent près de 30 millions d'habitants.

Les deux associations d'élus du monde urbain se réunissaient à Lyon vendredi dernier, autour d'une thématique commune, « Le Monde urbain, une chance pour la France », visant à mettre en lumière les évolutions actuelles de notre pays et envisager les adaptations nécessaires pour y répondre.

Les grandes villes, agglomérations et métropoles sont une force pour la France. Moteurs de croissance, d'innovation et de compétitivité, elles œuvrent jour après jour au redressement économique de la France, à sa croissance, et leur effet d'entraînement dépasse largement leurs frontières. Elles représentent aujourd'hui plus de 50% du PIB de la France.  
Mais les territoires urbains n'en concentrent pas moins des difficultés et inégalités. Quotidiennement confrontés aux effets conjugués de la crise et de l'exclusion, aux évolutions rapides des sociétés, aux déplacements des populations qui les constituent, à la compétitivité européenne et internationale, ils sont les laboratoires où s'inventent les solutions de demain, Ces sont des fabriques où prennent corps les écosystèmes propices à une croissance inclusive et solidaire.

Fort de ces atouts et en écho aux évolutions de la carte territoriale, l'AMGVF et l'ACUF, représentant les grands ensembles urbains, ont repensé leur structuration de sorte à ne plus faire qu'une.

Fruit d'une histoire commune, cette nouvelle association « France urbaine », qui regroupe des métropoles, agglomérations, et grandes villes de toutes couleurs politiques, permettra une action renforcée au service d'un projet partagé par ses adhérents : défendre le monde urbain au bénéfice de l'ensemble du pays et de ses habitants. 

Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole a été élu président de « France urbaine » ; Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, président délégué. Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, président du Grand Besançon en est le 1er vice-président, Christian Estrosi, maire de Nice, président de Nice Métropole, le 2nd vice-président, André Rossinot, président de la CU de Nancy, le secrétaire général et François Cuillandre, maire de Brest, président de Brest Métropole, le trésorier.  

La nouvelle association compte 99 adhérents, représentant 30 millions d'habitants, organisés en 4 collèges représentatifs de la diversité urbaine. 

Elle débutera officiellement son activité au 1er janvier 2016.

 
 
 
 

22, rue Joubert

75009 Paris

Tèl : 01 42 22 19 19

 
/ Mentions légales / Contacts / Plan de site / Liens utiles / Contributeur Retour haut de page